Actualité

Idriss Deby, promesse encore, un mensonge de plus

Le chef de l’Etat Idriss Déby a eu une rencontre de travail cet après midi avec le groupe parlementaire MPS et les chefs des partis politiques alliés. Au centre de ses propos, la mise en oeuvre rapide des réformes institutionnelles, la suppression des sous-préfets et commandants de brigade, la parité homme-femme, ainsi que la lutte contre la corruption et les détournements de fonds.

« En 27 ans de mon exercice du pouvoir, beaucoup d’entre vous se sont enrichis illégalement sur le dos des contribuables. Comprenez bien : le verrou a sauté au sortir des assises du forum. J’ai décidé de frapper sans hésitation les détourneurs de biens publics », a déclaré Idriss Déby face aux députés.

Selon lui, « on dit souvent que le Président est gentil, il est généreux, il pardonne vite. Pour compter d’aujourd’hui, vous allez vivre désormais en live ma méchanceté. Je frapperai dure sans ménagement les prébendiers. Une personne qui gagne 200.000 F CFA par mois détient quatre cossues villas, elle doit justifier cela. La justice sera la pièce maîtresse de la 4ème République. Elle sévira. D’ici 2020, l’intégrité sera le maitre-mot des tchadiens ». Idriss Déby a prévenu que « tout dérapage, quel qu’il soit doit être frappé. Force doit demeurer à la loi ».

S’agissant de la crise économique, le Président de la République a déclaré qu’elle est passagère. Mais, les fonctionnaires tchadiens constituent 0,6% de la population tchadienne. Nous n’allons pas seulement consacrer tout au payement de salaires et laisser de côté les autres secteurs du développement, notamment le monde rural.

« C’est un langage de vérité que le Chef de l’Etat a tenu face à sa majorité parlementaire », a salué la Présidence de la République.

Déplorant le refus du fédéralisme par le forum national inclusif, Déby a estimé qu’il était « la solution pour le Tchad » car elle permettra une saine émulation entre les régions. « Le forum en a décidé autrement. Allons tout droit au but vers la forte décentralisation sans hésitation. Toutes les décisions et recommandations doivent être mise en application avant la fin de l’année avec le soutien de l’Assemblée nationale. Nous devons réussir ce pari, sans confusion, entrave ou fusible quelconque », a souligné le chef de l’Etat.

Plusieurs annonces ont été faites par le chef de l’Etat, tels que la suppression des sous-préfets -dont le rôle sera désormais assumé par les chefs traditionnels-, des commandants de brigade, et l’application « intégrale » de la parité homme-femme « sans dérobade aucune et dès cette année en cours ».

Source: Alwihda Info

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infos les plus visités

Directeur : IBANGOLO MAINA Manga Abel

Rédacteur en chef: Masbé NDENGAR

Secrétaire de Rédaction: RENDODJO Emma Klein

Webmaster: Thomas DJIMALDE

Rédaction: Mahamat Ismail YOUSSOUF, Christian ALLAHISSEM, Guillaume DILLAH MBAIHODJILE, Mahamat TOUKA

Tél:

Développeur: Red.One

Suivez-nous sur notre page Facebook

haut