Actualité

ISRAEL-PALESTINE: LE NOIR A UN CERVEAU ET UN COEUR POUR LES AUTRES.

Ma publication sur Jérusalem a suscité un débat et un sursaut d’éveil de conscience de plusieurs negriares Palestinophiles au nom sûrement de la foi commune en un hypothétique Dieu via une commune religion.

Bravo aux negres dans la renaissance Palestinophile qui j’espère pour une fois auraient pris conscience et iraient au combat cette fois-ci pour mettre fin à cette guerre géopolitique si bien expliquée par le jeune politologue Ebert Don en Français facile dans sa brillante publucation du 8 décembre.

Oui, je salue cette solidarité internationale naturellement humaine. Là où il y a injustice, le coeur de tout homme sensé ne peut être indifferent et sa bouche, du moins ses doigts sur le clavier ne peut pas ne pas laisser quelques phrases d’indignation virtuelle.

J’ai toujours été pour un État Palestinien et si j’étais un chef d’État, la reconnaissance de la Palestine serait parmi mes premiers actes de politique internationale.

Il faut reconnaitre à l’homme Donald TRUMP son courage et sa franchise même si l’on ne l’aime pas. C’est au moins l’un des rares hommes politiques qui tient ses promesses. La reconnaissance de JÉRUSALEM comme capitale d’Israël était l’une de ses promesses de campagne. Il a été élu par plus de la moitié des Americains avec cette promesse. Il a donc tenu à respecter la promesse faite à son électorat, le peuple.

Donald TRUMP vient de prendre le pouvoir et il a fait ce que tous les anciens Présidents Americains ont reporté depuis des décennies. Si tous les autres Présidents Américains comme Clinton ou Obama étaient contre cette idée de reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat Juif, pourquoi n’ont-ils pas annulé cette idée et reconnu les deux États?

Pourquoi l’Union Européenne et l’Union Africaine n’ont pas reconnu les 2 États?

Au risque de choquer certaines personnes, cette question Israélo-Palestinienne, je crois que même Dieu est dépassé. Il a décidé de jeter l’éponge. Je n’invente rien car, dans la Bible que je connais mieux, Dieu a abandonné Jérusalem à la veille de la mort de Jésus de Nazareth.

Jésus qui est pour certains Chrétiens Dieu, disait sur le chemin de Golgotha « Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas pour moi mais pleurez pour Jérusalem et pour vos enfants ».

Voilà 2.000 ans que cette ville est livrée à tous les puissants conquérants du monde. Tous les grands Rois et dirigeants de ce monde ont d’abord eu pour ambition première, la conquête de Jérusalem « la ville sainte » choisit par Dieu lui-même semblerait-il.

Le déferlement depuis quelques jours des Palestinophiles negriares est à se demander si dans cette ville historique, le noir a une « histoire civilisationnelle » inscrite quelque part sur un bout de pierre?

Moi, NEGRO-FIGHTER pris à partie par mes semblables de frères qui se sentent plutôt Palestiniens que NEGRES Africains qui ont toujours été considérés comme des esclaves dans cette partie de la terre.

J’aurais voulu voir cette fougue, cette volonté et ces vindicatifs de negriares se manifester de la même manière pour notre peuple, pour notre continent IFRIKIA.

A quand le negre que je suis comprendra que toutes ces guerres ont pour seul objectif la géopolitique et la domination des plus forts imposants les manières de réfléchir et d’agir aux autres?

Au lieu de crier pour la liberation du peuple Palestinien, pourquoi ne crions-nous pas pour notre propre libération en nous débarrassant de nos dictateurs qui nous assassinent tous les jours plus que ce que Israël fait en Palestine?

En Afrique, ne subissons-nous pas plus que les colonies et les constructions Israéliennes en Palestine? Avons-nous fini de nous débarrasser des colons occidentaux qui nous imposent les entreprises: Bolloré, Bouygues, Total, Exxon, Areva? Avons-nous fini avec la guerre contre le Franc CFA?

Si la question de la Palestine et de Jérusalem est une question de foi, religion, la question de l’Afrique est une question de quoi?

En tout état de cause, l’homme noir est loin de se préoccuper de sa propre situation et de son sort.

 

Ibangolo Maina Abel

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infos les plus visités

Directeur : IBANGOLO MAINA Manga Abel

Rédacteur en chef: Masbé NDENGAR

Secrétaire de Rédaction: RENDODJO Emma Klein

Webmaster: Thomas DJIMALDE

Rédaction: Mahamat Ismail YOUSSOUF, Christian ALLAHISSEM, Guillaume DILLAH MBAIHODJILE, Mahamat TOUKA

Tél:

Développeur: Red.One

Suivez-nous sur notre page Facebook

haut