Culture et Sport

Que N’Djam s’enflamme!

Plus que quelques jours et les rideaux s’ouvriront sur la quatrième édition du Festival N’Djam s’enflamme en Slam dans la capitale Tchadienne.

Des dizaines d’artistes viendront du monde entier et se réuniront dans la capitale Tchadienne afin de mettre le feu par les mots, accompagnés des musiques mélodieuses.

La particularité cette année sera l’organisation de plusieurs activités : ateliers d’écriture, conférences débat etc. Une invitée d’honneur, une artiste slammeuse Marocaine sera présente pour faire de prestations en Slam en Arabe.

Rappelons que le Tchad est un pays bilingue avec comme langues nationales le Français et l’arabe. S’il a été facile pour les filles Francophones de se lancer depuis quelques années dans le Slam, cela n’est pas le cas pour les filles arabophones à cause de plusieurs facteurs endogènes.

La présence de cette Slammeuse Marocaine sera une première qui pourrait éventuellement motiver les jeunes filles arabophones a participer d’abord aux ateliers que l’artiste marocaine animera puis certainement à se lancer dans cet art de maniement des mots pour décrier les maux de nos sociétés.

L’une des conférences débat portera sur le Franc CFA, monnaie coloniale utilisée par plus de 14 anciennes colonies Françaises d’Afrique dont la nouvelle génération Africaine n’en veut plus.

Des activistes anti Franc CFA, des économistes et politiques seront attendus à cette conférence sur le Franc CFA.

Le thème de la 4ème édition du Festival est « jeunesse et Citoyenneté ».

Ce serait une occasion durant 7 jours où, la jeunesse Africaine doit discuter, débattre de son avenir et surtout de son rôle dans les différents processus de bonne gouvernance.

Le festival se déroulera sur plusieurs sites dans la capitale mais le village artistique restera l’espace Talino Manu communément appelé « ballet national » situé au quartier Moursal.

Le Directeur du Festival « N’Djam s’enflamme en slam », Didier Lalaye alias Croquemort est lui aussi un grand artiste Slammeur mondialement connu. Pour lui, ce festival est une occasion de faire connaître son pays à d’autres artistes et surtout aussi de permettre à la jeunesse tchadienne de rencontrer d’autres slammeurs et de pouvoir placer des mots sur les maux qui minent leurs quotidiens.

Pour la quatrième édition, le festival a bénéficié de plusieurs partenariats et sponsors des ONGs et entreprises locales ainsi que des institutions internationale comme l’Université de Leiden au Pays Bas à travers la participation active de l’ONG Voice 4 Thought dirigée par le Professeur Mirjam de Brujn qui se déplacera avec une forte équipe des étudiants du département des études Africaines de l’Uiversité de Leiden où, elle est enseignante.

La Rédaction

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infos les plus visités

Directeur : IBANGOLO MAINA Manga Abel

Rédacteur en chef: Masbé NDENGAR

Secrétaire de Rédaction: RENDODJO Emma Klein

Webmaster: Thomas DJIMALDE

Rédaction: Mahamat Ismail YOUSSOUF, Christian ALLAHISSEM, Guillaume DILLAH MBAIHODJILE, Mahamat TOUKA

Tél:

Développeur: Red.One

Suivez-nous sur notre page Facebook

haut